Compte-rendu de l’Assemblée Générale des Socios du 29/01/2022

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Amichi sustenitori, cari Socios :

Voici le compte-rendu détaillé de l’Assemblée Générale qui s’est tenue le samedi 29 janvier 2022 au cinéma de Furiani : introduction, bilans des actions, bilan à la SCIC, à l’Association, bilan financier, Dossiers « Memoria Turchina », « un trenu per Furiani », « Tribuna Petrignani » et « Stratégie maillot », discours de clôture en version PDF: https://www.calameo.com/read/006412888461b23a7144e ou par texte ci-après.

 

Aussi, veuillez prendre connaissance des éléments diapo diffusés le jour de l’assemblée générale à la presse et public en version PDF : https://www.calameo.com/read/0064128880740093ccbfc

 

 

Compte-rendu de l’Assemblée Générale de l’association Socios Etoile Club Bastiais du 29/01/2022.

 

1 – INTROITU :

Nicolas de Zerbi, Président par intérim, ouvre cette AG en remerciant la Mairie de Furiani pour la mise à disposition du cinéma et présente le bureau : Marc Antognetti, Grégoire Bouret, Mathieu Chabert, Paul-Michel Dalessio, Guillaume Longo, Ludovic Matteoli, Alex Negroni.

Absent : Matthieu Grand (Suisse).

Une pensée émue pour notre compagnon de route Jean-Baptiste Antoniotti parti trop tôt. Et souligne la présence de notre ancien Président Jean-François Coquery.

 

2 – BILANCIU DI CIO CH’HE STATU FATTU :

Alex Negroni prend ensuite la parole pour présenter le bilan des années 2020-2021 suivant le programme présenté par la liste « E dalli Bastia » aux précédentes élections :

–          Panneaux du nom des tribunes : “Cela peut paraître rien mais prouve l’immense chantier à réaliser autour de notre Club, son histoire et son patrimoine. Nos enfants ou nous-mêmes n’avons pas connu ces quatre personnages. Pour la transmission, il était indispensable de retracer leur histoire.”

–          Fresques : “Le projet a été mené avec l’accord de la CAB. Aujourd’hui 4 fresques ont été faites par Piombu 1976 et Antea Perquis. Celles-ci ont été super bien reçues par les supporters. Une pause sera faite sur ce projet eu égard aux travaux prévus sur l’ensemble du Stade à courte ou moyenne échéance.”

–          Evénement « 40 anni CDF » : “Nous avons participé aux réunions de travail organisées par le Club, fait des propositions de programmation et d’animation, et animé deux débats autour du Stade et des écussons du Club dont nous avons reproduit la totalité depuis 1905.”

–          Mobilisation COVID : “Nous avons levé 62 000€. Pour nous, toute association doit s’inscrire dans son environnement naturel et ne pas être déconnectée de l’aspect social des choses. Il était important de le faire.”

–          Campagne d’abonnement : “Nous sommes force de propositions à ce sujet. Bien sûr pas toutes nos propositions ne sont retenues mais l’essentiel est de porter la voix des supporters.”

–          Développement de la boutique : “Là aussi nous essayons de formuler des propositions au Club pour que le supporter soit content de rentrer dans la boutique et y faire ses achats. Nous avons par exemple contribué au partenariat avec COPA (maillot 81 et veste vintage), ainsi que l’apport d’une aide graphique sur des modèles d’écharpes par exemple ou de casquettes New Era”.

–          Contribution à la web TV : “Nous faisons des propositions sur des thèmes spécifiques comme l’a été les présentations de l’avant-dernière campagne d’abonnement ou bien du maillot Copa réplique de la Coupe des coupes 1981 avec Charlot Orlanducci.”

–          Terrain de Borgu : “Comme nous nous y étions engagés, plus de 100 000 € ont été investis sur ce site. Nos représentants à l’association y reviendront plus loin.”

–          Partenariat CFC : ”Cette vieille revendication a trouvé écho auprès des Chemins de Fer de la Corse, et Jacques Chibaudel (directeur production CFC) et Marc Antognetti notre membre du bureau nous en feront une présentation plus loin.”

–          Fan zone : “Le projet a été lancé et suit son cours même si de par la situation sanitaire il a été très retardé. Il faut désormais prendre en considération les travaux à venir du Stade et où tout Furiani sera repensé. Cela fera partie de nos propositions.”

–          Abonnement diaspora : “Nous l’avons soumis dans nos propositions de campagne d’abonnement, nous espérons qu’il soit un jour mis en œuvre même s’il faut définir des critères objectifs et cohérents.”

–          Centre de formation : “Nos représentants au club ont assisté à toutes les réunions qui se sont tenues jusqu’ici. Le projet mené par le club suit son cours et espérons avoir du nouveau rapidement.”

 

3 – CARTULARE “MEMORIA TURCHINA” :  

Marc Antognetti : « Élément important de notre projet culture club, le club des anciens « Memoria turchina » reste au cœur de nos préoccupations. Ainsi, un document regroupant l’ensemble de nos idées à été élaboré par le bureau des Socios et soumis au club afin de pouvoir travailler ensemble sur des axes d’évolution et d’amélioration. Le bureau tient à saluer le travail réalisé jusqu’à présent par le club ».

 

4 – CARTULARE “UN TRENU PER FURIANI” : 

Suite aux réponses au questionnaire que nous vous avions soumis, nous avons réalisé un document regroupant l’ensemble des souhaits et des besoins des supporters du Sporting concernant ce projet. Vôtre contribution massive à cette enquête nous a permis de présenter des éléments concrets à la direction des CFC. L’implication de l’ensemble des socios a d’ailleurs été saluée par les différents partenaires de ce projet. Vous trouverez ci-après l’intervention de Jacques CHIBAUDEL, directeur de production des CFC. Il nous a fait l’honneur d’être présent à notre assemblée générale et de faire un point sur l’état d’avancement des travaux.

 

Jacques Chibaudel, direttore di produzzione Camini di Ferru di a Corsica : « Merci aux Socios pour l’invitation et pour évoquer ce projet dont ils sont à l’initiative. En avril 2021, lors de notre première rencontre, vous nous aviez présenté le résultat de votre consultation : plus de 1000 réponses, et 900 personnes ayant émis le souhait de se déplacer en train.

Vous aviez listé trois objectifs : environnemental (limiter le nombre de voitures, désengorger le stade), sociétal (lien entre les supporters, et utiliser ce moyen de locomotion qui tend à se développer), sécuritaire (acheminer en toute sécurité les supporters avec des travaux de sécurisation). A cet égard, les cheminots se sont naturellement associés à ce projet basé sur la confiance et la concertation.

Depuis et conjointement, nous avons proposé à la Préfecture de Haute-Corse des aménagements du site (clôture végétale, traversées piétonnes, vidéo protection…). La CdC a aussi désigné un chef de projet accompagné d’une Assistance à Maîtrise d’Ouvrage (cabinet d’ingénierie). Prochaine étape, réunion du COPIL (comité pilotage) courant mars 22 en préfecture en y associant tous les partenaires (SCB, CdC, les CFC, les Socios) pour :

–          Valider définitivement les aménagements et débuter les travaux dans les meilleurs délais ;

–          Arrêter une date pour la mise en place de circulations ferroviaires pour les supporters entre Casamozza/Furiani/Bastia. »

 

S’en suit la liste des projets à faire/en attente :

►Mat géant : devis réalisés qui seront proposés lors des aménagements prévus pour Armand Cesari

►Opération Bâche Rughjoni : à réitérer après celle de 2018

►Maillot Third : proposition faite via notre stratégie maillot – en attente d’acceptation

►Transmission de la Turchinità en impliquant les scolaires : à étudier

►Associer davantage la ville de Bastia : à étudier

 

S’en suit la liste des projets réalisés en plus du programme :

►Les Unes : création de panneaux avec l’ensemble des Unes marquantes de l’histoire du club (achèvement dans les semaines à venir)

►Reproduction des écussons du Club

►Dossier Tribune Est : dossier qui sera proposé à la CAB et présenté plus tard

►Dossier Stratégie maillot : présentation plus loin

►Rivista : le journal des Socios version papier et numérique

►Opération u Turchinu hè di ritornu : distribution de 10.000 t-shirts bleus pour le retour du Sporting dans le monde professionnel

►Carte CorsEco

►Les rues aux noms des gloires du Club : le Conseil Municipal de Furiani sur proposition des Socios a adopté le nom des rues suivantes :

1 – Via di u Populu Turchinu (rue longeant la voie ferrée)

2 – Rue Antoine Redin (derrière la tribune Cahuzac)

3 – Rue Hans Ruesch (derrière la tribune Petrignani)

4 – Rue Charles Orlanducci (derrière la tribune Lorenzi)

5 – Rue du Docteur Pierre Luciani (derrière la tribune Papi)

 

Bilan des actions à la SCIC :

Mathieu Chabert les énonce :

“Avec Ludovic Matteoli, nous n’avons manqué aucun conseil d’administration et répondons toujours présents. Les relations que nous avons avec les dirigeants sont des relations de travail. Nous ne sommes pas là pour assister à des repas ou des apéritifs.

Tout le temps et à chaque instant nous parlons en nom collectif et nous portons les idées des supporters et défendons leurs intérêts.

Nous faisons des propositions (maillots, abonnements, culture club), certaines sont acceptées, d’autres pas. Nous le faisons toujours dans l’intérêt des supporters oui mais surtout dans celui du club.

Nous posons également des questions sur l’organisation et la situation financière.”

 

Bilan des actions à l’association :

Guillaume Longo :

« Avec Paul-Michel Dalessio, nous siégeons au CA de l’association Sporting Club Bastiais et aidons le Président Marc-Antoine Luca, et le Club en général, à la structuration de l’Académie (sans intervenir sur le sportif).

Un groupe de travail a été mis en place concernant le futur centre de formation et nous collaborons activement avec le Club sur ce sujet fondamental, tant pour l’action des Socios que pour l’avenir de notre Club.

Un permis de construire a été déposé et accepté pour le Country de Borgu. Il s’agit de la première étape du projet de Centre de Formation avec un bâtiment dédié à l’hébergement de jeunes joueurs. La pose de la première pierre est attendue au cours de la saison 2022/2023.

Nous avons également œuvré activement à l’obtention du label jeunes FFF pour le Club. Gage de qualité, ce label permet de garantir un certain niveau de prestations et d’exigence aux joueurs évoluant sous nos couleurs.

Enfin, nous avons également proposé la mise en place d’un certain nombre d’actions dédiées à la culture club pour nos joueurs, afin que ces derniers puissent être imprégnés des valeurs de notre Club dès leur plus jeune âge ».

 

BILAN FINANCIER DE L’ASSOCIATION :

Grégoire Bouret, trésorier de l’association, présente le bilan financier de l’association (voir PDF).

TRAVAUX COUNTRY BORGU :

Paul-Michel Dalessio fait l’état d’avancement des travaux de réfection du terrain de Borgu financé à hauteur de 120 000e par les Socios :

« Afin de répondre à des problématiques de court (crainte de manque de créneaux publics) et long terme (centre de formation), nous avions décidé de rénover l’un des terrains en pelouse naturelle à Borgu sur les installations du club par régénération naturelle.

Cette rénovation incluait la remise en état de la pelouse, la pose de pare-ballons et l’éclairage du terrain.

La pelouse a été livrée en octobre 2021. Ce terrain abandonné en 2017 a repris vie, pour le plus grand bonheur de tous.

Des intempéries et l’installation des pare-ballons et de l’éclairage n’ont pas permis de progresser comme prévu et le résultat n’est pas encore optimal. Dans ces conditions, les travaux prévus pour améliorer encore l’état de la pelouse vont s’échelonner jusqu’au printemps, avec un rendu optimal attendu pour l’été 2022.

Pour garantir un tel rendu, cette pelouse fait actuellement l’objet d’une utilisation minimale le mercredi après-midi, afin que le green-keeper puisse y travailler dans les meilleures conditions possibles ».

 

CARTULARE “NUVELLA TRIBUNA PETRIGNANI” :

 

Alex Negroni : “Nous souhaitons tout d’abord remercier la CAB et son Président qui pour la première fois de l’histoire peut-être invitent et sondent les supporters autour d’un projet de reconstruction de notre Stade. Nous les remercions également d’avoir accepté que des supporters actifs de la Tribune Est puissent participer dans les semaines à venir au cycle de réunions ».

Petr’Antone Simonpaoli et Ludovic Rascanier (membres actifs de la tribune Petrignani) : « Le plus gros défaut de notre Stade qui fêtera ses 90 ans le 16 octobre prochain, à savoir son rafistolage permanent est, paradoxalement, aussi une qualité dans le sens où ça a permis à toutes les générations de supporters du Sporting qui se sont succédées depuis 1932 de se reconnaître dans ce Stade : le rectangle vert n’a jamais bougé de ne serait-ce 5 mètres, les tribunes n’ont jamais été détruites toutes en même temps et tous alors ont pu observer son évolution grâce à des éléments qui à chaque travaux sont conservés. Demain, Armand Cesari recevra de nouveau coups de pelle, peut-être nous l’espérons une bonne fois pour toute afin de terminer notre Stade, mais il faudra en conserver ses particularités.

La rénovation de la tribune Est ne doit pas être un acte isolé. Son architecture doit l’intégrer à l’ensemble du stade afin de créer une cohérence d’ensemble pour Furiani. La nouvelle ère du professionnalisme s’accompagne, comme un clin d’œil à 1965 (avec l’accès en D2) et 1995 (suite à l’accession en D1), d’un projet d’envergure pour le stade. Cette reconstruction doit permettre d’insuffler une dynamique nouvelle en termes d’accueil, de confort, et de services, tout en gardant son aspect populaire qui favorise l’ambiance avec notamment la proximité avec le terrain.

En soi, le bureau des Socios et les actifs de la Tribuna Petrignani ne demandent qu’une tribune fonctionnelle pour ces derniers : un gradin droit pour la visibilité et sans siège pour la mobilité à l’intérieur. Une zone de vie pour accueillir le public mais également organiser des événements hors match. Des accès aux gradins par le haut et des escaliers de part et d’autre du bloc central. Un toit qui recouvre bien entendu la totalité des gradins. Maintenir la hauteur de la tribune actuelle tout en repensant les accès au terrain afin de déposer les bâches et déployer les Tifos convenablement.

Bien d’autres souhaits ont été rédigés dans ce dossier en prenant en compte les réglementations en vigueur. Nous le présenterons très prochainement à la CAB, et le défendrons. »

 

CARTULARE “A NOSTRA MAGLIA” :

“Le maillot du Sporting n’est pas un objet comme les autres. C’est son patrimoine. Et voir ses couleurs portées et défendues par nos joueurs contribue à créer ce lien viscéral qui nous unit à notre équipe. Au-delà de l’aspect identitaire, il est également produit de référence au niveau du marketing du club et un vecteur de ventes potentielles très important. A l’heure où le foot moderne vise à opposer l’identité et le marketing et où nous ne reconnaissons même plus les équipes sur un terrain comme en Champion’s League, nous pensons au contraire que les réconcilier permettra au Sporting à la fois de s’inscrire dans son histoire et d’exploiter au mieux son potentiel commercial.

Nous avons alors imaginé une “stratégie maillot” qui pourrait répondre à ces enjeux. Celle-ci sera améliorée durant les semaines à venir grâce aux réponses au questionnaire que nous avons mis en ligne sur le site des Socios et aux contributions du groupe de travail à venir. Nous espérons qu’elle puisse être bien accueillie par la Club et sa direction avec qui nous souhaitons travailler à ce sujet là.

Cette stratégie maillot s’articule autour de l’histoire et d’une identité que nous pourrions adopter à l’avenir. De décisions d’ordre identitaire autour de l’académie et des différentes sections SCB pour que tous portent le même maillot et arborent le même écusson. De la personnalisation des maillots pour qu’une tradition puisse être maintenue et que les maillots Thirds parlent, tout simplement. Nous évoquons aussi l’utilisation de ce dernier.

Nous souhaitons qu’une résolution soit prise pour réaffirmer haut et fort l’attachement du Sporting à ses couleurs, son identité et son histoire. Notre Conseil d’Administration laisserait alors une bien belle trace dans celle-ci afin de montrer le chemin aux générations suivantes de dirigeants et de supporters. À l’heure où nombreuses associations de supporters du monde entier contestent les choix de leurs Clubs de cœur et de leurs dirigeants en manque de repères identitaires, nous, Sporting Club de Bastia, resterons à ce niveau là fidèles à nos fondamentaux.

Nous vous invitons à consulter notre livret sur notre site internet ou sur nos réseaux sociaux.”

 

CHJUVITURA DI LUDOVIC MATTEOLI :

Ludovic Matteoli : « Brièvement, notre campagne d’adhésion se fera dans les prochaines semaines dans le même format que la précédente. Nous communiquerons en ce sens dès que nous serons prêts.

Sur le reste, le bilan aurait pu être meilleur mais je pense que la qualité du travail réalisé pour une association de supporters comme la nôtre est énorme, dans le fond et sur la forme.

Je voudrais dire aussi aux gens qui peuvent en douter ou émettre des critiques, que le bureau des Socios défend à chaque instant les intérêts des supporters, du collège des supporters mais également et avant tout ceux du Sporting Club di Bastia.

Nous honorons depuis le premier jour la mission que vous nous avez confiée, avec loyauté envers les dirigeants du Sporting également. Nous tentons du mieux que nous pouvons de porter la voix des supporters à travers des propositions, à travers le travail de fond de certains dossiers, à travers les espaces de dialogue que l’on nous offre.

Et pour prendre quelques exemples de manière concrète : Quand on injecte 100 000 € sur le Country de Borgu, quand nous travaillons avec modestie en soutien du club, le dossier de la formation, d’un centre, nous le faisons je pense pour LE MANDAT QUI NOUS A ÉTÉ CONFIÉ. Nous le faisons donc pour les supporters et pour le Sporting Club di Bastia.

Quand nous prenons part au groupe de travail sur les travaux du stade, nous le faisons avec modestie mais dans un esprit constructif pour que les supporters aient enfin droit au confort nécessaire les soirs de match à Furiani, 45 ans après une finale de Coupe d’Europe, 30 ans après la catastrophe de Furiani.

Pareil quand nous travaillons sur le projet du train, des maillots, des unes, des fresques, d’une fan zone, d’une campagne d’abonnement. Nous le faisons pour les supporters.

Nous travaillons sur ces sujets-là parce que nous sommes passionnés par le club, son histoire, ses couleurs. Les propositions que nous faisons en interne et publiques parfois, nous ne les faisons pas pour tirer la couverture à soi. Vous ne voyez nos têtes et nos noms que très peu dans la presse ou les réseaux sociaux. Nous les faisons pour aider, à notre petit niveau, à redorer le blason.

Et nous devons aux 3300 socios qui nous font confiance, un compte-rendu de nos propositions et des choses sur lesquelles nous travaillons. C’est l’esprit même d’une association.

Mais vous ne nous trouverez pas à communiquer sans le recul nécessaire, sans la prise de hauteur. Quelle serait la portée d’une communication incendiaire sur, par exemple, l’histoire des écharpes, une fois que le club avait publiquement fait son mea culpa ?

Bien sûr voir du bleu et du blanc dans une benne n’est pas acceptable, et que pour les supporters que nous sommes, attachés aux symboles, ça a fait mal.

Mais pouvons-nous tout mettre au feu, les relations de travail, les idées que nous voulons soumettre aux dirigeants, la quête inexorable de relations de confiance, l’immense travail qu’il nous reste à accomplir pour porter la voix du peuple bleu ?

Nous ne serons jamais comme ça, car nous avons pris le parti du travail et que nous ne pouvons nous laisser aller à communiquer ce qui nous passe par la tête, quand bien même cela nous paraîtrait opportun ou justifié. Nous faisons partie d’un conseil d’administration, et, du moment que nous avons accepté ce rôle-là, il faut se conformer à minima à la définition d’administrateur. Bien sûr, cela ne veut pas dire que nous cautionnerons tout et vous l’avez bien compris.

Aussi, gardons en tête que certains dossiers, certaines philosophies, certains projets sont plus longs à se mettre en œuvre que d’autres. Qu’il faut savoir garder patience sans céder aux sirènes de quelque polémique que ce soit.

Notre mandat de Socios et donc celui de représentants du collège des supporters prendra fin dans quelques mois. A ce moment-là, nous espérons avoir laissé quelque chose, construit ce petit quelque chose qui permettra au Sporting de se construire dans l’unité. Et parce que nous avons l’expérience de supporters, nous avons l’histoire du club comme témoin, nous savons que l’unité est le seul gage de réussite au Sporting.

Parce qu’on pourra avoir le plus beau centre de formation, la plus belle équipe, les meilleurs résultats, le plus beau stade, mais si nous n’avons pas de cohésion et d’unité, le projet est voué à l’échec.

Avoir des supporters au sein du club est une chance pour les supporters mais je voudrais le dire aussi au club, c’est une chance pour lui ! Saisissons-la et renforçons l’adhésion et l’unité.

Vi ringraziu. Forza Bastia ».

 

Crédit photo : Alta Frequenza, Corse-Matin, Socios