Title Image

Aménagement du Stade Armand Cesari : les propositions des Socios à la C.A.B.

Aménagement du Stade Armand Cesari : les propositions des Socios à la C.A.B.

Durant le mois de Décembre et suite à la demande du Président de la CAB lors de notre dernière réunion, nous vous soumettons un certain nombre d’idées qui visent à améliorer le stade Armand Cesari. Ces propositions sont le fruit du travail du bureau des Socios mais aussi d’une centaine de contributions qui nous ont été soumises par les Socios.

Le constat aujourd’hui est terrible pour le stade. Depuis le 5 mai 1992, près de 30 ans ont passé, des dizaines de millions d’euros ont été engloutis quand d’autres stades ont été pleinement rénovés pour moitié moins. Nous sommes persuadés que la mandature qui s’est ouverte il y a quelques mois doit nous permettre – enfin – d’avancer sur ce sujet.

Ces aménagements peuvent être réalisés rapidement et peuvent permettre de rendre notre stade plus agréable et plus fonctionnel. D’autres plus structurels devront être pensés dans un deuxième temps.

Concernant ce dernier point, nous réitérons notre disponibilité pour travailler de concert avec le Club et la Cumunità d’Agglumerazione di Bastia en notre qualité de principale structure de supporters du Sporting et donc d’usagers du Stade Armand Cesari et proposons la mise en place d’un groupe de travail à cet effet.

 

 

PROJETS D’AMÉNAGEMENTS À COURT TERME

 

  • À L’EXTÉRIEUR : LES ABORDS DU STADE, UNE ZONE DITE “CAMPALEONE” 

 

Lors de chaque match, traversant la 4 voies et franchissant le chemin de fer,  le Supporter se dit « ça y est j’y suis ». On pourrait comparer cela à la sensation que l’on ressent en quittant la route nationale pour emprunter la route de notre village. Ou encore à la sensation que ressent un membre de la diaspora en mettant le pied au sol à Poretta lors de chaque retour. Aucun panneau ne signale « ça y est, vous êtes chez vous ! » mais c’est pourtant l’effet que cela procure au Supporter.

 

Ce passage vers un moment hors du temps et un lieu hors de l’espace n’est aujourd’hui qu’imaginaire. Nous souhaitons le définir en matérialisant les frontières de cette zone commune au Populu Turchinu où se trouvent notre stade et ses abords.

 

Cet espace symbolisant l’autre côté de la frontière – l’entrée dans la zone donc –  pourrait retrouver le nom de Campaleone. Si le fait que ce lieu puisse se réapproprier son nom d’origine a du sens, le toponyme lui-même en a tout autant (= là où vivent les Lions (de Furiani)). Ses entrées apparaissent comme un franchissement. Il faut qu’elles représentent cet état de fait, qu’elles disent au visiteur “voici où tu te trouves”, qu’elles disent au spectateur “voici ce que je suis” et au Supporteur “sois le bienvenu chez toi”.

 

Les entrées de cette zone sont les éléments essentiels, organisationnels, ostentatoires et vitaux. Elles s’ouvrent et l’on s’engouffre. Elles se ferment et l’on exulte. Elles pourraient être matérialisées par des totems placés aux différentes entrées de Campaleone, c’est-à-dire aux angles Nord/Est et Nord/Ouest, Sud/Ouest et Sud/Est, aux intersections donc des 5 rues bordant le Stade et prochainement rebaptisées. Ces totems, esthétiques en fer ou en bois, devront retracer l’histoire liée entre Armand Cesari (l’homme) et le Sporting, ainsi que la tumultueuse histoire de notre stade. Le nom de la zone bien entendue affichée pourrait être accompagnée d’un message du genre « Quì site in Furiani! ».

 

A l’intérieur de cet espace commun et hors du temps durant les rencontres du Sporting :  l’histoire du Club et de ses mémoires, notre culture et notre passion érigés à travers différents lieux comme l’est déjà la stèle, comme le sera prochainement la statue de Claude Papi et pourquoi pas en envisageant l’installation d’une mascotte fixe à un endroit à définir où les enfants pourraient se photographier avec. Campaleone serait aussi une zone d’échange et de partage entre Turchini avec la création d’une véritable Fan Zone avec notamment un espace dédié aux enfants.

 

À prévoir pour l’aménagement de Campaleone :

  • 4 totems en fer ou en bois ;
  • goudronner les voies autour de l’enceinte ;
  • sécuriser les abords ;
  • créer une placette autour de la statue à venir de Claude Papi ;
  • installer une grande mascotte fixe pour les enfants ;
  • implanter une Fan zone ;
  • implanter un mât géant à l’angle Sud/ Ouest ;
  • rebaptiser les 5 rues bordant le Stade ;
  • harmoniser la signalétique ;
  • intégrer de la langue corse ;
  • Installer un jeu de lumière bleu sur la Gare de Furiani, véritable symbole depuis l’implantation du stade ;
  • Installer des spots de couleur BLEUE sous la toiture blanche des tribunes Lorenzi et Papi.

 

  • À L’INTÉRIEUR :

 

1 – Fresques

 

Pour poursuivre le travail d’embellissement débuté avec notamment la mise en place des stickers regroupant les unes historiques du Sporting, nous suggérons la réalisation de fresques dans les bouches d’entrée. Ces fresques seraient faites par les supporters eux-mêmes avec un double objectif : la participation de tous à faire en sorte que le stade ait un aspect visuel plus attractif mais aussi une appropriation des lieux (si j’ai participé à sa “construction” j’ai envie de le préserver et d’en prendre soin).

 

Ce type de projet a été réalisé au stade de la Beaujoire sur le même mode de fonctionnement que celui proposé : https://www.fcnantes.com/articles/article2809.php?num=35448

 

 

2 – Toilettes

 

L’état des toilettes est souvent, lors des matchs, dans un état non fonctionnel par manque de savon ou de papier. Cela peut paraître un détail mais cela fait partie intégrante de ce que l’on attend de l’équipement d’un stade. Par ailleurs, un coup de frais niveau peinture pourrait être envisagé voire une évolution avec plus d’urinoirs plutôt que des toilettes individuelles qui prennent plus de place.

 

3 – Sièges Lorenzi avec inscriptions

 

Le club ayant vocation à être de plus en plus exposé au niveau TV, il nous semble opportun de revisiter le rendu visuel de la tribune Sud. Aujourd’hui, les couleurs des sièges ne sont pas identiques : certains ayant été délabrés, d’autres ayant été remplacés. Une uniformisation permettrait de donner une esthétique complètement différente au stade.

Ci-dessous un exemple du Stade Marcel Deflandre de la Rochelle qui est parfaitement dans l’idée de ce que nous pourrions faire en mettant en valeur nos couleurs (bleu et blanc).

 

4 – Pelouse synthétique bleue entre l’aire de jeu et les tribunes

 

Donnant du cachet visuel à la fois lors des matchs mais aussi des retransmissions, la pose de pelouse synthétique de couleur bleue permet également de donner à l’antre son caractère spécial et reconnaissable. Par ailleurs, le contraste avec les panneaux LED qui seront mis en place permettra une meilleure visibilité pour les sponsors. Enfin, s’il est possible d’intégrer des logos de sponsors en plus sur cette partie (avec un engagement sur plusieurs années), il convient de l’étudier.

 

5 – Sonorisation

 

L’état de la sono est aujourd’hui comme depuis de trop nombreuses saisons déplorable. Il est quasiment impossible d’entendre le speaker tant le son est mauvais. De plus, en Sud, un grésillement continu vient perturber les supporters pendant toute la durée du match.

Cela est pénalisant sur plusieurs plans : transmission d’informations, suivi du match mais aussi visibilité des sponsors lors des annonces du speaker.

 

6 – Tableau d’affichage 

 

Éléments constitutifs du barème dit “licence club”, la pose d’écrans géants apparaît désormais comme une nécessité venant en remplacement des tableaux d’affichage actuels qui sont parfois hors d’usage. Ils pourraient être placés entre les tribunes Ouest-Sud, Ouest-Nord ou Sud-Est.

 

7 – Pylônes Petrignani et Cahuzac

 

Armand Cesari est certainement le seul stade au monde à avoir des pylônes à l’intérieur même des tribunes, condamnant ainsi des dizaines de places au sein de celles-ci. Maintes fois prévus au démontage, ils sont toujours en place des décennies après leur installation.

 

8 – Murets et sièges à l’intérieur de la tribune Petrignani

 

Lors de l’édification de cette tribune, un grand accès donnant vers l’extérieur se trouvait au milieu du gradin, derrière la cage. Celui-ci a été comblé il y a quelques années mais les murets, dépassant donc du gradin et le séparant en trois, n’ont jamais été démolis. Niveau esthétique une harmonisation de la tribune mais aussi sécuritaire, il est envisageable de détruire ces murets.

Des sièges sont également toujours présents au niveau de cette zone. Il conviendra de les enlever afin d’harmoniser la tribune.

 

9 – Mur en Lorenzi haute

 

En Sud haute, l’entrée côté Ouest est séparée en deux par ce mur qui forme alors 2 entrées étroites. Cela servait lorsque le parcage visiteur était en Sud (basse et haute (cf. Nantes en L2)). Si le parcage visiteur n’a plus vocation à être en Sud haute, il serait souhaitable afin d’élargir l’accès de le détruire.

 

10 – Places handicapés non couvertes en Lorenzi

 

De nombreux supporters nous ont fait remonter un sujet important concernant les personnes handicapées. Les places dédiées sont pour le moment situées en bas de la tribune Sud qui n’est pas couverte par le toit. Il conviendrait donc de réfléchir à la possibilité de trouver un endroit plus adéquat pour accueillir nos supporters.

Des places semblent être présentes entre le haut et le bas de la tribune Lorenzi. A cet égard, il faudrait, selon la faisabilité, augmenter leur nombre de manière à supprimer celles le long du garde-corps le long du terrain et surtout à les retracer au sol.

 

11 – Buvettes populaires en Petrignani/Cahuzac

 

Mettre en place des buvettes fonctionnelles et propres nous semble nécessaire afin d’avoir un accueil du public digne de ce nom dans ces deux tribunes populaires.

 

12 – Harmonisation de toute la signalétique à l’intérieur du stade

 

Il n’existe dans le stade aucune harmonisation des panneaux d’information tant sur la forme que sur le fond. Nous proposons des panneaux chartés bleu et blanc avec un texte corse/français sur l’exemple ci-dessous. Cela pourrait également constituer des supports d’affichage pour des sponsors.

 

 

13 – Tourniquets numériques pour scanner les billets à l’entrée + réflexion sur les grillages 

 

Aujourd’hui l’entrée dans le stade se fait avec des scannettes tenues par un stadier ce qui limite les possibilités d’entrée.

La mise en place de tourniquets numériques permettrait de :

  • Multiplier les possibilités d’entrées
  • Réduire le nombre de stadiers attribués au scanner des billets
  • Digitaliser de plus en plus les billets sous forme de codes-barres ou de QR code (réduction de l’impact environnemental)

 

14 – Poubelles recyclages

 

Très peu de poubelles sont disponibles dans et autour du stade. Si cela n’excuse pas certains comportements inciviques, nous pensons que la mise en place de poubelles de tri serait une bonne chose pour réduire les déchets les jours de match.

 

 

15 – Camini di ferru di a Corsica (CFC)

 

L’acheminement des supporters à Furiani reste un problème majeur depuis plusieurs dizaines d’années :

  • Risque pour la sécurité avec des milliers de voitures garées le long d’une route nationale et des flux de piétons importants.
  • Impact écologique désastreux

Nous voudrions donc la mise en place d’une collaboration avec les CFC qui permettrait d’acheminer les supporters au stade en réduisant significativement les voitures individuelles. Des contacts constructifs ont déjà eu lieu avec les CFC et nous souhaitons avoir l’appui des collectivités sur ce sujet.

En cohérence avec le paragraphe précédent, une sécurisation autour de la voie ferrée doit se mettre en place afin de prévenir tout risque d’accident.

 

 

ps : ont été transmis en annexe au présent document, l’ensemble des contributions et commentaires reçus sur nos réseaux Sociaux de la part des Socios et supporters bastiais.